• Le piano

    J'attends. Dans l'obscurité aveuglante. Que les notes parviennent à mes oreilles. Les doigts sont en suspension, au-dessus des touches blanches. Je le sais. Je le sens. Je le vois. J'écoute sa respiration. Elle patiente, se clame, hume brutalement l'air. Je retiens mon souffle.

    Les premières notes. Je les écoute surgir à mes oreilles. Elle les frôle d'une lenteur exaspérante. La frustration m'envahit. Un soupir s'échappe de mes lèvres et j'entends un petit couinement, satisfait, sortir des siennes. Puis, les notes suivirent. De plus en plus proches. De plus en plus rapides. De plus en plus fortes. La tension monte en moi jusqu'à l'explosion des saveurs. Jusqu'à l'extase auditive. Ses doigts frappent, d'une ardeur exquise, les touches du piano dans une tornade de passion.

    Puis, au bout d'un temps qui me semble encore trop fugace, la mélodie s'inverse, redevient douceur, finesse et légèreté. Et le silence conquiert l'air. Je n'entends plus que son haleine, essoufflée. Elle se lève, ses pas sont furtifs mais elle se dirige vers moi. Elle me prend la main.

    Je ne vois pas.

    Mais j'entends. Je ressens.


  • Commentaires

    1
    Jeudi 30 Juin 2016 à 11:19

    Wouah ton texte était extraordinaire! J'ai eu un frisson en lisant même~

      • Lundi 4 Juillet 2016 à 21:16

        Merci beaucoup, ce que tu me dis me touche vraiment. :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :